Le séisme au Népal expliqué par des données géophysiques

La région du Népal touchée par le séisme du 25 avril 2015 fait partie de la longue zone sismique du front himalayen. Elle est étudiée depuis plus de cinq ans par une collaboration internationale, dont des équipes françaises. Ces chercheurs avaient découvert les ruptures superficielles de deux grands séismes anciens, ceux de 1255 et 1934, à l’est de Katmandou, jusqu’ici réputés « aveugles ». Ils avaient aussi identifié la région située entre Katmandou et Pokhara comme la zone à plus haut risque actuel dans l’Himalaya népalais, susceptible de rompre dans un avenir proche. Voici leurs explications détaillées chez « Futura-Sciences« 

Cette entrée a été publiée dans Blog à part, Infos sciences, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.

Pour générer un de cette page : cliquez et patientez quelques instants !